L'actualité immobilière des agences AIP Immobilier
26 Fév

Quel profil est à la recherche d’un appartement en location à Brest ?

Vous avez un appartement à louer à Brest ? On observe en 2020 une nette tendance à la décentralisation des recherches : il y a un transfert d’une partie des recherches des grandes agglomérations vers les villes de taille plus modeste. Une bonne nouvelle non ? Alors, quel profil de locataires pourrait s’intéresser à votre appartement à Brest ? Faisons le point avec une étude « l’Observatoire de l’offre et de la demande locative dans le parc privé en 2020 » qui s’est intéressé à ceux qui cherchaient un logement à louer en 2020.

Globalement, en 2020, il fallait dépenser en moyenne 658 € par mois charges comprises pour se loger contre 646 € en 2019, soit 1,8 % d’augmentation. La surface moyenne des logements loués a tendance à diminuer : 45 m² au lieu de 48 l’année précédente, ce qui donne un loyer moyen au mètre carré de 14,62 €. Bien sûr, tous ces chiffres cachent de fortes disparités. Ainsi, par rapport à la province, l’Ile-de-France est deux fois plus chère en termes de loyer au mètre carré, et Paris est trois fois plus chère.

Au niveau national, 32 % des locataires en recherche sont des couples, qui disposent d’un budget moyen de 857 € charges comprises pour se loger, alors que les femmes seules représentent 39 % des personnes en recherche. Elles ont un budget de 658 €. Les hommes seuls (28 %) disposent d’un budget moyen de 640 €. Plus globalement, le budget moyen des locataires s’établit à 718 €, soit 60 € de plus que le loyer moyen. Les étudiants représentent toujours une part importante des recherches : 29 % des candidats locataires en 2020 sont des étudiants contre un tiers en 2019 (absence d’étudiants étrangers, difficultés de déplacements, cours à distance…).

La famille joue toujours le rôle de garant dans la majorité des cas (63 %), tandis que 16 % des candidats affirment n’avoir aucun garant. 8 % font le choix de s’appuyer sur la garantie Visale d’Action Logement, qui continue à se développer.

Bonne nouvelle : malgré la crise sanitaire qui a durement frappé le pays, l’activité de location est restée stable et les candidats locataires très actifs !

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée