L'actualité immobilière des agences AIP Immobilier
30 Oct

Pouvez-vous changer à nouveau d’avis après vous être rétracté sur un bien : votre agence immobilière de Brest fait le point

Bien évidemment, c’est tout à fait envisageable ! À condition toutefois que le bien que vous aviez visité et « réservé » à Brest en signant un compromis de vente soit encore disponible. À quoi sert un compromis de vente ? À préparer, à finaliser les termes de la vente à venir. Dans ce document, il est prévu que vous puissiez changer d’avis. Vous avez d’ailleurs 10 jours pour le faire.

Mais alors, quelques jours après vous être rétracté sur un bien immobilier à Brest, rien ne vous empêche de changer à nouveau d’avis. Si ce bien immobilier correspond parfaitement à toutes vos attentes en termes d’emplacement, de nombre de pièces, d’exposition, de budget …, vous pouvez vous repositionner avec une offre d’achat.

En revanche, sachez-le, si ce logement est toujours en vente, il faudra tout de même reprendre tout à zéro et signer de nouveau un compromis de vente à l’agence. Pourquoi ? Parce qu’un acquéreur non-professionnel d’un bien à usage d’habitation bénéficie d’un délai de rétractation de dix jours après la signature du compromis, ce qui lui permet de changer d’avis et de revenir sur sa décision sans avoir à payer d’indemnité. Lorsqu’il se rétracte, les juges considèrent que le compromis n’a jamais existé. En effet, la rétractation de la rétractation (en d’autres termes, un acquéreur qui change d’avis à nouveau) n’a donc aucune valeur.
Si vous voulez acheter ce bien immobilier à Brest qui vous plaît, il faut donc signer un nouveau compromis de vente, avec un nouveau délai de rétraction. Comme sur tout document juridique, les dates doivent être à jour pour que les clauses puissent fonctionner !

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée