L'actualité immobilière des agences AIP Immobilier
30 nov

Pour la vente de votre maison à Brest, restez discret lors des visites !

173©-pixarno-copy

Vendre une maison à Brest engendre évidemment du stress. Soyez rassuré, si vous avez fait appel à un professionnel de l’immobilier, vous avez mis toutes les chances de votre côté. Celui-ci connaît les prix de l’immobilier dans votre quartier et vous aidera à fixer un prix qui attire les acheteurs sans pour autant vous léser… Mais laissez-nous vous donner un conseil : vous voulez vendre vite et bien votre maison de Brest ? Alors, laissez l’agent immobilier que vous avez mandaté faire son travail. Ne soyez pas présent durant les visites.

Généralement, les vendeurs, lorsqu’ils assistent aux visites ont envie d’intervenir systématiquement et à en faire trop. Et pourtant survendre n’est jamais une bonne stratégie. Et de toute façon, l’acheteur n’est pas naïf. Au mieux, cela le fait sourire, au pire, cela l’agace ! Si vous avez choisi de confier la vente de votre maison à Brest à un professionnel de l’immobilier, faites-lui confiance. Il saura présenter votre demeure sous son meilleur jour. Et surtout, il laissera l’acheteur potentiel découvrir ce logement par lui-même, dans le calme et en toute tranquillité.

Une visite adaptée aux besoins des acheteurs
Vous estimez que puisque c’est vous qui connaissez le mieux votre maison, c’est vous qui pouvez le mieux répondre à toutes les questions des acheteurs ? Erreur. Le professionnel à qui vous avez fait appel connaît les attentes et les besoins de l’acquéreur potentiel qui visite votre maison, ce qui n’est pas votre cas. Il peut donc adapter la visite en fonction de ce que celui-ci recherche. Il peut aussi orienter son discours en tenant compte de ses priorités. À vous mêler de la visite, vous risquez au contraire de parler dans le vide. Mettre en avant des éléments qui n’intéressent pas le visiteur ne sert évidemment à rien.

Que cherche un acheteur lorsqu’il visite ? Il souhaite savoir si le logement correspond à ses critères, son budget, ses attentes. Mais il souhaite aussi savoir s’il s’y sent bien, s’il s’y voit vivre… S’il ne visite pas dans le calme, il y a fort à parier qu’il n’y parviendra pas !

C.V. / Bazikpress © pixarno

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée