L'actualité immobilière des agences AIP Immobilier
28 nov

Comment sont calculées les APL pour la location d’un appartement à Brest ?

aide au logement sur symbole valid bleu

Vous êtes locataire d’un appartement à Brest ? Vous touchez ce qu’on appelle communément les APL (aides personnelles au logement) qui sont destinées aux ménages les plus modestes afin de leur permettre d’accéder à un logement décent ? Comme vous le savez probablement, depuis le 1er octobre, les règles pour ces prestations ont changé. Jusqu’ici, elles étaient calculées en fonction de la composition familiale et des revenus imposables déclarés. Désormais, c’est un peu plus compliqué. La mesure adoptée en loi de Finances pour 2016 consiste à tenir compte de la valeur en capital du patrimoine du ménage pour le calcul du montant des aides au logement. Désormais, donc, la CAF tient compte dans son calcul de votre patrimoine non imposé. En clair, pour vous attribuer ou non des APL, elle s’intéresse à vos livrets d’épargne (Livret A ou PEL) et à vos biens immobiliers en résidence secondaire.

Sachez-le, si leur valeur dépasse 30 000 €, vos APL seront soit supprimées soit rabotées. Le gouvernement espère ainsi économiser 100 millions d’euros. Cette réforme concerne potentiellement 10 % des allocataires actuels (650 000 personnes). Prenons un exemple : si vous avez une petite retraite de 580 € par mois, que vous avez épargné 15 000 € sur votre livret A et que vous possédez une résidence secondaire d’une valeur de 120 000 €. Avant la réforme, vous perceviez 180 € d’aides par mois. Désormais, c’est terminé !

« Cette réforme concerne uniquement les personnes payant un loyer anormalement élevé, les personnes ayant un certain niveau de patrimoine ou celles dont le foyer fiscal est assujetti à l’ISF, et ne s’applique pas aux personnes titulaires de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH) ni aux personnes âgées dépendantes en EHPAD, explique le gouvernement. Cette mesure a pour objectif de favoriser une meilleure prise en compte de la situation financière réelle des allocataires dans le calcul des aides personnelles au logement dans une logique d’équité et de justice entre les bénéficiaires des aides. »

C.V. / Bazikpress © Ainoa

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée