L'actualité immobilière des agences AIP Immobilier
22 juil

Faisons le point sur les taux immobiliers à Brest !

M

Nous tenons à vous rappeler que les banques sont extrêmement généreuses et financent tous les ménages solvables. Vous aimeriez vous aussi en profiter en achetant un bien immobilier à Brest ? Alors, qu’en est-il ce mois-ci ? Tour d’horizon.
En juillet, après un mois de juin marqué également par des baisses de taux, plusieurs banques nationales ont diminué à nouveau leurs taux, de 0,05 % à 0,10 % en moyenne selon les durées. Ainsi, depuis janvier, les taux affichés ont reculé de 0,70 %, passant de 2,50 % à 1,80 % en moyenne sur 20 ans ! « Par rapport à janvier, nous parvenons à obtenir des taux inférieurs de 1 % même parfois grâce aux décotes importantes qu’accordent nos partenaires bancaires pour les meilleurs profils, analyse Sandrine Allonier, de Vousfinancer.com. Cela s’explique par la forte concurrence entre les banques qui s’est renforcée au fil des mois dans un contexte de demandes de crédit certes dynamiques, mais tout juste en ligne avec leurs objectifs élevés de production de crédits pour 2016.»

Niveau historique de l’OAT
Suite à l’annonce du vote en faveur du Brexit, les taux d’emprunt d’État français (OAT 10 ans) ont chuté pour atteindre 0,17 % début juillet contre 0,44 % avant le vote. Dans ce contexte, les investisseurs privilégient la dette des pays considérés comme « sûrs » tels que l’Allemagne ou la France, ce qui fait augmenter le prix de ces obligations et donc baisser le rendement, entraînant ainsi une chute des taux à des niveaux inédits. Un nouveau recul des taux de crédit n’est donc pas à exclure dans les banques les moins bien positionnées pour lesquelles il reste un potentiel de baisse.

En septembre, nous pourrions même constater de nouvelles chutes car la baisse des taux d’emprunt d’État va donner de la latitude aux banques qui souhaitent baisser leurs taux pendant un mois traditionnellement riche en transactions immobilières. « On pourrait alors descendre pour certains profils à un nouveau plancher à 1,10 ou 1 % sur 20 ans », explique Jérôme Robin, président de Vousfinancer.com.

C.V. / Bazikpress © Pixinoo

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée